Une réunion publique sur le compost a eu lieu le 16/10/2020 à St Laurent en Royans animée par Julien Soulié de l’association compost et territoire et la communauté de commune du Royans Vercors, en voici un bref résumé.

La loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte énonce qu’à échéance 2025, tous les citoyens devront avoir à leur disposition une solution de tri pour les biodéchets par le compostage de proximité  individuel ou collectif.

Le compostage est une pratique qui consiste à extraire  30 à 40 % des déchets des ménages en les transformant en engrais naturel. Développer le compostage permet donc de réduire le volume de déchets à transporter,  à traiter et de diminuer le coût de la collecte.

Il faut se débarrasser des idées reçues :

  • un compost sent mauvais: uniquement s’il est trop humide
  • ça prend du temps (le mettre près de votre cuisine)
  • ça peut attirer les nuisibles (les souris et les rats sont présents même sans compost)

Dans un compost individuel vous pouvez mettre :

  • tous vos déchets végétaux
  • reste de repas ( féculents, croutes de fromage, reste de déchets de viande, poisson, crustacé, coques de noix, noisettes, pistaches, coquilles d’œufs, essuie tout, boite à œuf)
  • déchets verts de jardin (paille, fleurs fanées, tonte sèche, herbe indésirable non grainé, branchage, feuilles tombés) (petite astuce passer la tondeuse sur vos feuilles tombées permet d’accélérer leur décomposition).

Votre compost travaille à l’aide de microorganismes (bactéries et champignons), de vers, d’asticots, de larves,  d’humidité et d’oxygène. C’est pourquoi il est important de brasser votre compost au cours du temps, de vérifier l’humidité surtout en période de sécheresse.

Au bout d’un an votre compost se transforme en humus, en engrais naturel  proche du terreau qui peut servir à enrichir votre potager, espaces verts.

Dans le cas de compostage collectif : il faut environ 20 à 30 foyers pour 1 site de compostage. Le site de compostage collectif est composé d’au moins 3 bacs : un bac de broyat (déchets verts), un bac d’apport  (1/3 déchets ménagers pour 2/3 de déchets verts) et un bac de maturation. Un affichage expliquant le fonctionnement et l’utilisation des bacs est indispensable. Le bon suivi d’un site compostage collectif nécessite des habitants formés,  des référents de site, qui informent les nouveaux usagers et s’organisent pour vérifier les apports, réaliser le transfert de bac et la distribution du compost mûr.

La mise en place de compostage collectif se fera en partenariat avec la communauté de commune avec des formations de volontaires pour être référent de site (2 demi journées). Ces formations seront mises en place aux printemps selon les mesures sanitaires en vigueur à cette période.

Référence : SYTRAD, www.compost-territoire.org